Najoua Arduini EL Atfani : « Le pouvoir c’est agir »

Najoua Arduini EL Atfani

 

« Le pouvoir c’est agir »

 

Elle fut présidente du Club 21ème siècle et est actuellement responsable du développement d’une filiale de Vinci Construction. Elle voit le pouvoir chez chacun. Chacun est doté de pouvoir d’une façon ou d’une autre et qu’il se trouve derrière le mot pouvoir essentiellement une notion d’action.

 

Imposer sa légitimité sans gommer ses différences

Femme dans le BTP, femme dans un monde d’hommes, elle témoigne de la difficulté de se faire accepter en tant que telle dès lors que l’on touche de près à des postes à pouvoir.  Il faut arriver à faire accepter ses compétences et ses capacités à mener à bien son travail au quotidien. Quand on est une femme, il arrive souvent que l’on nous en demande un peu plus, surtout au début. La femme a bien des choses à prouver pour imposer sa légitimité, sa place.

Issue de la diversité, Najoua Arduini El Atfani y voit un atout et insiste sur l’importance d’en être conscient. La double culture, être bilingue, sont des chances qu’il ne faut surtout pas gommer. De la même façon lorsque l’on évolue dans un univers masculin, il est important de ne pas effacer sa féminité : “Je pense que ce serait une grande erreur”.

 

Laisser les femmes réfléchir

Elle aimerait que l’on laisse davantage les femmes réfléchir et décider à leurs places, notamment lorsque l’on évoque le sacrifice dans la vie personnelle de chacun que peut représenter l’accès à un poste à responsabilités. Pour elle, il s’agit du même sacrifice que l’on soit un homme ou une femme, c’est un choix et il serait de bonne augure de laisser ce choix aux femmes. Elle sourit de certains de ces hommes qui ont tendance à se dire :” On ne va peut-être pas promouvoir cette femme car elle vient d’avoir un enfant, ce n’est peut-être pas bon pour son équilibre. “

 

Augmenter la visibilité des « role model »

Grâce à ses actions au sein du Club XXième siècle, elle apporte une vision concrète des engagements qui peuvent et pourraient être pris pour favoriser l’intégration des jeunes issus de la diversité et des femmes au sein de l’entreprise. Elle croit profondément aux vertus du mentoring et pense qu’il faudrait augmenter la visibilité des “role modeles” afin que les jeunes puissent davantage se projeter dans des personnes qui leur ressemblent et ainsi croire en leur projet dans le projet Républicain, celui où nous sommes censés tous appartenir et dans lequel nous devrions tous nous épanouir.

 

Son monde c’est le BTP et il serait difficile en effet de trouver plus masculin. Et pourtant, Najoua Arduini El Atfani assure avec tout son dynamisme et le sourire aux lèvres que malgré toutes les idées reçues que l’on pourrait imaginer d’une femme dans le milieu du bâtiment, “On est tout à fait capable de mettre un casque, des bottes et de mener une troupe de cent personnes sur un chantier !”

 

Voir l’intégralité de l’entretien avec Flora Coquerel pour Femme et Pouvoir :

SOUTENEZ-NOUS EN VOUS ABONNANT A LA CHAÎNE YOUTUBE « FEMME ET POUVOIR »

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.