Muriel de St Sauveur : « Le pouvoir c’est partager sa liberté d’agir »

Muriel de St Sauveur

« Le pouvoir c’est partager sa liberté d’agir »

 

Elle a longtemps travaillé dans de grandes entreprises en France et à l’étranger, occupé des postes à responsabilités et côtoyé de près le pouvoir en étant proche des dirigeants. De par cette expérience, Muriel de St Sauveur s’est intéressée au leadership au féminin, a analysé les parcours de vie de 100 femmes de 35 nationalités différentes qu’elle a publiés dans un ouvrage et a créé le Women Master Class.

 

La liberté de faire

Elle rejette la définition courante que l’on donne au pouvoir, celle qui parle de contrôle. Le pouvoir est selon elle davantage le fait d’influencer son environnement pour pouvoir jouer un rôle mais aussi s’influencer soi-même afin d’arriver à obtenir l’essentiel : la liberté. La liberté de faire ce qui nous plaît ou celle qui nous permet d’avoir un impact sur notre environnement. Faire en sorte que nos idées soient partagées et qu’elles entraînent d’autres personnes.

 

S’il y a une différence dans l’exercice du pouvoir selon notre genre, il serait au niveau de l’éducation, celle qui nous pousse à réagir différemment selon si l’on est une femme ou un homme. A travers les parcours des femmes qu’elles a rencontré, elle a pu constater que leur envie du pouvoir était motivée par une volonté d’agir et avoir un impact sur la société et le rôle des femmes. Loin d’elles donc l’idée d’être intéressées par les attributs du pouvoir.

 

Que les femmes ne s’excusent plus d’être des femmes

Son ambition et son rêve, c’est de faire en sorte que les femmes ne s’excusent plus. Car c’est de cette manière que l’on arrivera à l’égalité hommes-femmes. Elle raconte l’importance d’accéder à la liberté dans sa vie et la chance qu’elle a eu de ne pas avoir eu de choix imposés par son entourage familial et son environnement. C’est cette chance-là qu’elle souhaite partager avec les autres femmes, afin qu’elles aient elles aussi accès à cette liberté de faire leurs propres choix, d’aller là où elles ont envie d’aller et de décider de la façon dont elles allaient vivre : “Ce pouvoir qui m’a été donné et que j’ai pris, j’ai envie de la partager avec d’autres, car je me trouve très chanceuse et donc ce n’est pas juste que les autres n’aient pas eu cette chance.”

 

Très féminine, Muriel de St Sauveur assume sa féminité à travers ses tenues vestimentaires et notamment en évoquant la robe comme un outil par lequel la femme peut s’assumer : “Pour moi mettre une robe, c’est une façon d’affirmer que je suis une femme, je n’ai aucunement l’intention de ressembler à un homme, et je vais essayer de vous persuader avec ma robe. Ce vêtement est un outil.”

Cela demande nécessairement une certaine affirmation de soi, ce qui n’est pas quelque chose d’aisé, et qui prend du temps. Mais c’est l’essentiel du chemin que les femmes ont à faire.

 

 

Voir l’intégralité de l’entretien avec Muriel de St Sauveur pour Femme et Pouvoir :

SOUTENEZ-NOUS EN VOUS ABONNANT A LA CHAÎNE YOUTUBE « FEMME ET POUVOIR »

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.