Karim Rafiatou : « Le pouvoir, c’est s’associer »

Karim Rafiatou

« Le pouvoir, c’est s’associer »

 

Le pouvoir de la femme est extraordinaire : celui que la nature lui a attribué, celui de donner la vie. Le fait de porter un enfant pendant 9 mois : “il est déjà là, le pouvoir de la femme.”

C’est avec ces quelques mots, ces paroles fortes, que Karim Rafiatou anciennement Ministre de la Santé au Bénin et Présidente du réseau des femmes africaines ministres et parlementaires, nous livre sa représentation du mot pouvoir.

 

Donner la vie est la première étape, l’éducation est la seconde : il s’agit d’exercer une forme de pouvoir sur un enfant pour l’amener à devenir un adulte. Au delà de la sphère familiale, bien que l’on pense que le pouvoir ne puisse s’exercer que par les hommes, la femme est “plus portée à exercer le pouvoir”, selon Karim Rafiatou. C’est une question d’éducation, celle qui nous apprend que le pouvoir est nécessairement masculin. Pourtant, à ses yeux, le pouvoir est bel et bien féminin.

La femme est obligée de travailler doublement si elle veut être présente sur tous les fronts : dans sa vie privée et familiale, et dans ses responsabilités professionnelles. Elle invite les jeunes filles à se former le plus tôt possible, notamment en s’engageant, en militant. C’est une manière d’acquérir une expérience, de se forger, d’apprendre à prendre la parole en public et à s’exprimer. Ce sont des armes qui leur serviront plus tard.

 

Pour favoriser l’emploi des jeunes au Bénin, elle aimerait s’inspirer d’un pays voisin : le Ghana, et encourager à l’entreprenariat. La création d’entreprise, l’auto-emploi est une piste à emprunter nécessairement si l’on souhaite sortir de la problématique du chômage.

Si elle pouvait changer le monde, la première chose qu’elle ferait serait de placer les femmes là où elles doivent être dans le développement de la société. Rendre sa place à la femme : voilà une mesure qui changerait considérablement le monde dans lequel nous vivons, que ce soit en Afrique ou ailleurs. C’est son principal combat, celui de toute sa vie : faire en sorte que la femme soit ce qu’elle doit être au sein de la société.

 

Pour Karim Rafiatou, avoir le pouvoir c’est bien, mais une fois acquis, il faut savoir l’exercer. Certaines personnes parce qu’elles l’ont pensent qu’elles ont droit de vie et de mort sur tous ceux qui les entourent. Il faut au contraire travailler avec ceux-là, ne pas les léser. “Sans eux, vous n’êtes rien”, dit-elle. Il faut tenir compte de l’avis des autres, les associer à la gestion du pouvoir. Seul, il est impossible d’atteindre ses objectifs.

 

Voir l’intégralité de l’entretien avec Karim Rafiatou pour Femme et Pouvoir :

SOUTENEZ-NOUS EN VOUS ABONNANT A LA CHAÎNE YOUTUBE « FEMME ET POUVOIR »

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.