Agneta Dalhlgren : « Le pouvoir c’est influencer pour changer les choses »

Agneta Dalhlgren

Le pouvoir c’est influencer pour changer les choses

 

Directeur Design en charge des véhicules électriques chez Renault, Agneta Dalhlgren travaille dans un univers industriel que l’on a tendance à qualifier de masculin, qui est celui de l’automobile, et pourtant témoigne-t-elle, compte de plus en plus de femmes et ce, toutes nationalités confondues. Il y a actuellement près de 20% de femmes au sein de Renault.

 

Le pouvoir ne vient pas seul

Le mot pouvoir a plusieurs connotations, la bonne et la mauvaise. Le mauvais côté du pouvoir c’est lorsque l’on se met au-dessus des autres, c’est l’autoritarisme. Le bon côté du pouvoir c’est la capacité d’influencer et agir pour changer les choses. Le pouvoir ne vient pas seul, avec lui vient son lot de responsabilités et il est important d’avoir conscience que quand on a du pouvoir, on devient responsable des autres. On doit aussi faire en sorte que les autres se responsabilisent et donnent ainsi le meilleur d’eux-mêmes.

 

Le pouvoir se traduit différemment dans le cadre professionnel et la sphère privée : dans le cadre du travail on a un rôle hiérarchique, de leader tandis que dans la vie privée il prend différents aspects : la famille, les amis, la vie associative. Le pouvoir s’exerce de façons extrêmement différentes.  Avant d’être un homme ou une femme, nous sommes des personnes avec des caractères différents et c’est justement ce qu’il faut : la diversité des genres mais surtout la diversité des personnalités, c’est ce qui donne toute la richesse d’une société ou d’une entreprise.

 

Identifier nos valeurs avant toute chose

Avant de choisir telle ou telle carrière professionnelle, aussi grande soit-elle, Agneta Dalhlgren invite les jeunes femmes à s’interroger sur la raison de cette volonté d’atteindre un certain niveau et se demander quelles sont les valeurs qui les animent, se questionner sur ce qui compte pour elles dans la vie. C’est un point qu’elle juge essentiel : identifier nos valeurs avant toute autre chose : qu’il s’agisse d’un statut social, d’un niveau de vie ou d’une position hiérarchique.

 

Bien s’entourer

Bien s’entourer est aussi l’une des clés de la réussite, et notamment la personne avec qui l’on construit son avenir. Il faut savoir s’entourer des bonnes personnes, celles qui nous accompagnent, qui sont à nos côtés. Le conjoint est en particulier un élément souvent déterminant dans le processus de la réussite : quelqu’un qui nous soutient et qui nous épaule dans l’organisation de la vie familiale.

 

La seule chose qui est vouée à l’échec c’est celle que l’on essaye pas

Quant à la question de la diversité au sein des entreprises, elle ne peut que se féliciter de travailler au sein d’une équipe composée de personnes originaires de 30 pays différents. La parité n’est pas encore bien installée dans le monde de l’automobile mais elle invite vivement les jeunes filles à s’y intéresser : “Il n’y a pas besoin d’avoir été passionnée de sports automobiles depuis son enfance pour prendre goût au métier de design automobile”. D’après les statistiques, les femmes sont plus nombreuses dans la prise de décision lors de l’achat d’une voiture que les hommes. C’est un élément intéressant qui pourrait donner l’envie à des jeunes femmes de se lancer dans ce secteur, où l’on allie l’esthétisme et la technologie, l’utile à l’agréable.

 

“La seule chose qui est vouée à l’échec c’est celle que l’on essaye pas” : voici le crédo d’Agneta Dalhlgren qui encourage les jeunes à essayer, à tenter et en cas d’échec à en tirer une expérience, un apprentissage, un enseignement.

Si elle était un animal, elle serait certainement un oiseau, pour sa capacité à prendre de la hauteur sur les choses et percevoir le monde sous différentes perspectives.

 

Voir l’intégralité de l’entretien avec Agneta Dalhlgren pour Femme et Pouvoir :

SOUTENEZ-NOUS EN VOUS ABONNANT A LA CHAÎNE YOUTUBE « FEMME ET POUVOIR »

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.